Thaïlande – Mes premiers pas en Asie du Sud-Est

J’enlève enfin ma fausse alliance et je file en Thaïlande ( je file c’est rapidement dit car depuis la Jordanie, j’ai une escale de quelques heures à Abu Dhabi) – j’ai des souvenirs de Bali qui me reviennent instantanément. Cet aéroport est l’équivalent de DisneyLand ! Autant vous dire que J’adore !

J’arrive donc à Bangkok après 12heures d’avion – Il est 7h (mais physiquement pour moi il est 3h – joies du Jet Lag). Je ne vais pas commencer mon périple en Asie du Sud-Est par une sieste, je vais vaincre le jet lag ! Je dépose donc mon backpack à l’auberge (vous vous souvenez je l’ai appelé mon meilleur ami – et bien ce meilleur ami me casse littéralement le dos ! 12kg c’est vraiment l’erreur de débutante).

Que faire en premier dans la capitale ? Je ne vais pas attendre longtemps pour trouver la réponse, ma rue regorge de « spas ». Un massage thaï traditionnel pour me détendre après ces heures de vol semble une bonne idée. Finalement « bonne idée » n’est plus le mot qui décrit cette expérience quand la masseuse commence à me sauter dessus – vraiment, j’ai encore le souvenir de cette petite femme (toute mignonne) debout sur mon dos – aucune pitié (veut-elle ma mort ?) ! Au final c’était une excellente idée pour lutter contre le jet lag – je suis en pleine forme, pleine de bleus, mais en pleine forme.

Il est maintenant midi et je commence à avoir faim – oui je passe mes journées à manger et c’est le kiff ! Et c’est encore plus le kiff quand je découvre à tous les coins de rue des marchants ambulants. Impossible de mourrir de faim à Bangkok, vous ne pouvez pas faire un pas sans être tentés ! Ça sera évidemment Pad Thaï et Mango sticky rice en pleine rue ! Je voulais du dépaysement, je suis servie.

Je me dirige ensuite vers le centre historique en Tuk Tuk, où je me fais royalement arnaquer sur le prix de la course, mais c’est le jeu ma pauvre Lucette, je suis une proie tellement facile, je dis oui à tout ! Mais mon challenge c’est de négocier à partir d’aujourd’hui, ou peut-être demain ! Et je me laisse guider, n’ayant rien lu sur ce qu’il faut faire ou voir ici, il a décidé de me montrer le Golden Mont. Voici donc ma première rencontre avec Buddha. Mais ce qui m’étonne le plus c’est la ferveur des thaïlandais face à la représentation de ce dieu, aussi puissante que celle que j’ai pu observer au mur des lamentations quelques semaines auparavant.

J’ai peut être sous-estimé la puissance du jet lag car je commence à faiblir, surtout qu’il fait très chaud. Je décide donc de rejoindre mon auberge par voie fluviale, avec un taxi-boat (11baths, soit rien) et c’est très reposant au milieu de cette ville qui vibre, qui avance à 1000 à l’heure, entre tous ces Tuk Tuk et taxi motorbikes. Une vraie frénésie !

Au passage j’achète une mangue – la dictature du ventre – et je m’aperçois que l’on nous ment en France ! Nous sommes tous victimes d’une arnaque qui a assez duré -j’opterais pour un boycott mondial – les mangues que l’on nous vend en France sont tous sauf des mangues ! C’est un immense plaisir de découvrir le goût de ce fruit merveilleux (son vrai goût) – une addiction est en train de naître sous vos yeux – addiction qui m’amène à consommer au minimum un mango shake par jour (en alternance avec un watermelon ou coconut shake). Ne vous en faites pas, on nous ment aussi sur le réel goût de la pastèque et de la noix de coco en France ! C’est si bon et savoureux en Thaïlande ! Voilà c’est dit, je referme la parenthèse.

Je profite de cet état de fatigue pour préparer ma deuxième journée à Bangkok et surtout pour trouver comment me rendre ensuite à Koh Kood pour mon Open Water (5heures de bus et 2heures de ferry) en profitant de la wifi du restaurant où je dîne. Pour clore cette journée, j’ai commandé quelque chose au hasard sans précisé « no spicy 🌶 « . Et c’est ultra spicy de quoi me tenir éveillée toute la nuit. Faute de débutante en Asie du Sud-est ! Toujours demander « no spicy » !

Je revête mon habit de touriste – visiteuse de temple professionnelle : sarong pour se couvrir les jambes et t-shirt pour les épaules. Et c’est parti pour la visite du Grand Palais et de Wat Pho, les incontournables de Bangkok.

Ensuite mon Tuk Tuk part dans une grande négociation avec moi « miss go with me on the river » – Oh je comprends rien à ce qu’il me dit ! « That’s very nice » « have to do that before leaving » « 1500 baths only » moment parfait pour entrer en negotiation « okay but only for 700baths » et devinez quoi ? J’ai gagné !!! Et me voici en balade sur Chao Phraya dans un bateau traditionnel, pour conclure la journée. Une parenthèse calme pour observer la vie des thaïlandais au bord du fleuve, notamment ceux qui viennent nourrir les cat fishes pour avoir chance. Mais nous restons des touristes donc à la fin de la visite, un bateau commerçant s’approche pour nous vendre des souvenirs. Le couple avec qui je partage la balade et moi décidons de mutualiser nos forces et achetons une boisson fraîche pour le chauffeur du bateau.

Deux jours intenses à Bangkok, la ville la plus folle d’Asie du Sud-Est. On est très loin du moyen orient et de l’Europe – mon tour du monde commence maintenant ?

Demain direction Koh Kood, une île paradisiaque pour plonger. La Thaïlande étant le royaume de la plongée, je suis au bon endroit !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s