Israël – Part 1 Tel Aviv

21/08/2018 – Après cinq heures d’avion, j’arrive enfin à Tel Aviv. Plus la possibilité de reculer, je suis vraiment partie et sur la route.

J’arrive à la douane pour avoir le petit papier bleu qui me permettra d’entrer sur le territoire israélien. (Billet que je n’ai pas perdu pendant 9jours, donc on peut noter l’exploit).

Les questions sont multiples :

-Pourquoi venez vous en Israël ?

-Combien de temps et qu’allez-vous faire exactement ?

-Vous n’avez pas de retour en France ? Que faites-vous ?

-Wha un tour du monde ? Mais seule ? Mais où avez vous eu l’argent pour entreprendre ce voyage ?

-Donc en gros vous vous êtes réveillée un matin, avez quitté votre job, votre famille, vos amis pour voyager ? « Heu c’est peut être un peu plus compliqué que ça mais comme c’était les premiers mots en anglais depuis longtemps j’ai dit oui! »

(Celle ci je ne la traduis pas car elle a plus d’impact en anglais) -You have a lot of guts young lady! You can go, welcome to Israël, hope you’ll find what you looking for » Deja que l’on me dise que j’ai « à lot of guts » c’est un bon début. Ensuite j’arrive à temps pour profiter du coucher du soleil sur la plage (mon auberge de jeunesse étant en première ligne).

Je commence à me diriger vers Jaffa et un israélien me demande comment était le sunset. Un peu étonnée je lui demande si c’est bien à moi qu’il pose la question ?! « Qui d’autre? Okay sois plus relax! En France je n’ai pas forcément l’habitude qu’un inconnu me demande ça, mais je ne suis plus en France. Avec cet échange j’ai gagné un guide pour la soirée : c’est parti pour la découverte de Jaffa de nuit. On partage également un dessert typique « Malabi » « You have to try »! Ce qui commence à être frappant c’est l’énergie à sein des rues vibrantes de Tel Aviv. Tout le monde est dehors, les restaurants sont complets et surtout tout le monde est heureux en cet instant : on entend que des rires, des chants, de la vie, de l’insouciance. Nous sommes loin des images que les informations peuvent véhiculer sur cette partie du monde. Mes trois jours à Tel Aviv seront rythmés par des leçons de surf (intensives), la découverte des marchés et l’odeur constante des épices. On m’a appris à manger du Houmous et de la tchouchouka à l’israélienne : on y trempe le pain et on savoure ! des balades sur le bord de mer, notamment le dernier jour avec concert privé et la rencontre d’un chanteur (presque plus talentueux que Ed Sheeran), qui finance ces voyages depuis 2015 en chantant dans la rue. « Après ton voyage tu ne pourras plus marcher avec des chaussures ! » Bare foot and free spirit ! On verra ça ! Il avait sûrement raison car le lendemain j’oubliais mes espadrilles dans mon 1er hostel (réveil trop matinal avec ma leçon de surf et mon départ pour Jerusalem).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s